Demat Banh !

Aujourd’hui, laissez moi vous conter une histoire merveilleuse.

Installez-vous

 

Le conte de la galette

Il était une fois, une petite galette bretonne qui rêvait de découvrir le monde.

Toute la journée, elle écoutait avec envie le récit des matelos fraîchement amarrés au port, qui lui parlaient de contrées lointaines, de cocotiers et de plages scintillantes, de senteurs de vanille et d’animaux étranges, de chapeaux coniques et de femmes enivrantes.

Elle les suppliaient alors de l’emmener avec eux sur leur rafiot. “Je beurrerais le pont et vous ferais la complète” disait-elle.

Mais les marins en riant lui répondaient : “Mais ma petite galette, tu es complètement à côté de ton billig ! Un coup de vent de travers et tu t’étaleras comme une crêpe. Les flots sont trop dangereux pour une petite galette“.

Le cœur brisé, elle grimpa tout en haut du far aux pruneaux, et contempla le vide et ses rêves fanés.

Quand soudain, un petit grain de riz, arrivé tout juste par le dernier bateau oriental, s’approcha. “Pourquoi pleures-tu, ma galette ? Personne ne veut m’emmener découvrir le monde.

Le petit grain de riz, ému par le sort de la petite galette, réfléchit un instant et lui dit : “Viens dans mon bateau, je suis sûr que nous pourrons tromper la vigilance des matelots !

La petite galette, plus heureuse que jamais, sauta au cou du petit grain de riz, et avec son aide, s’infiltra sur le navire.

C’est ainsi que le capitaine Loïc Plougastel, lors d’une tournée d’inspection du navire, eu la surprise de découvrir une petite galette et un petit grain de riz entourés d’une dizaine de bébés galettes de riz dans la cale de son bateau.

Heureux, il fit alors frire toute la famille, et la petite galette fut dévorée vivante au milieu de l’Atlantique.

 

THE END ❤

 

Et c’est comme ça qu’est né le meilleur plat du monde, mariage entre la galette et le riz : la Banh Xéo !

Dis bonjour Gertrude

 

Et soudain, la FAIM

Hoi An et Hué, respectivement petite bourgade et cité impériale en plein milieu du Vietnam, ont la réputation d’avoir une cuisine très fine, voire la meilleure du pays. En tout cas avec des spécialités qu’on ne trouve nulle part ailleurs au Vietnam.

C’est aussi une région avec un micro climat merveilleux, qui garantie à tout instant un temps MAGNIFIQUE.

Donc, dans un souci de professionnalisme extrême, on a TOUT goûté. 

Et c’est là où je suis tombée d’amour sincère avec la Banh Xéo.

Banh Xeo 1.1

La Banh Xeo est une petite crêpe bien grillée, farcie de crevettes, pousses de soja, oignons et porc, qu’on roule dans une feuille de riz avec des herbes, accompagnée d’une sauce aux cacahuètes.

Mode d’emploi : tu l’ouvres, tu la fourres …
… tu la roules, et c’est parti !

“Xeo” veut dire “grésillement de la pâte à crêpe au contact d’une poêle chaude”. Oui, ils ont un mot pour ça. 

Mais qu’il y a-t-il dans cette pâte ? Après la première bouchée, la logique prend place.

 

C’est bon.

J’aime bien.

Y’a de la patate. CQFD.

Karadoc, ce precurseur
Karadoc, ce précurseur

Et bien que neni ! Farine de riz, curcuma et lait de coco pour la pâte, pour une recette saine et équilibrée. Mais il est possible de mal manger dans ce pays ou bien ?!

A faire revenir à feu vif dans une mini poêle

L’update de crêpe

On pensait avoir touché au but, quand soudain, on apprend que cette petite coquine a une cousine germaine, immigrée à Hué, qui se défend pas mal. Réagissant de manière mesurée, on se met en route tranquillement.

Plus petite et plus garnie, avec des œufs dans la pâte, la Banh Khoia se mange coupée en morceaux dans un bol avec des herbes et bien sur toujours de la sauce cacahuète.

Autre crêpe, autre style

Bref, une fois que le monde ce sera lassé des one pots pasta et du croque cake, est ce qu’on peut lancer la mode de la Banh Xeo ? Faut faire la queue ? Y’a un formulaire à remplir ?

Et c’est pas fini !

Du coup, bien aguichés, on continue à mener l’enquête en recherche de pépites culinaires.

Quelques autres spécialités à s’envoyer en demi-douzaine par dessus la cravate si jamais vous les croisez.

Banh Beo : épaisse galette de riz cuite à la vapeur avec de la poudre de crevettes et des croûtons d’oignons, dans une petite sauce citronnée.

Banh Banh Beo, oh oh ooooooh

White rose : Plus ou moins le même principe que la Banh Beo à deux vaches pres, sauf que cette fois ce sont des raviolis vapeurs fourrés à la farce de crevettes.

Tu la vois la rose ? Moi non plus

Cao Lao : pâtes ressemblant à des grosses spaghettis al dente, avec herbes, porc mariné et croûtons de riz. Le record personnel à battre est de 7 en 4 jours.

Et de 7 !

Lequel vous donne le plus envie ?

Je suis encore en train de débattre sur le menu du Grand Diner de Retour.

Sinon, dans le reste de l’actualité, le soleil est revenu. et ça c’est bien.

Travaillez bien ❤

tumblr_inline_nbkv4gQRvO1r789gi

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s