Petites astuces culinaires de Maître Audette

Pour cette escale bien méritée à la capitale, civilisation grandement appréciée pour son EAU CHAUDE dans la salle de bain, Maitre Audette vous propose quelques tuyaux pour vous nourrir convenablement pendant vos séjours internationaux.

tumblr_mcmsccaAs01rdp19zo1_500

1/ À dire “riz” dans la langue locale tu apprendras.

S’il est toujours utile d’apprendre quelques mots de la langue locale, maîtriser le vocabulaire culinaire est VITAL. Comme ça, si tu ères sur une île du delta du Mékong où même “hello” est un mot exotique, et les restaurants inexistants, quémander du Co’m à un gentil papi sera ton salut. Même s’il te force à manger une pomme en fin de repas parce que c’est bon pour la santé. Merci monsieur.

Restons raisonnable
Restons raisonnable

2/ Avec les épices téméraire tu ne seras point.

Demander un plat épicé au Laos, c’est comme demander un menu “XL” aux États Unis : ça n’a pas la même signification que chez nous. 

Notre guide nous disait : pour une papaya salade à l’occidentale, on met 2 piments pour un plat “très spicy” (et je confirme). Pour les locaux, c’est une dizaine. #dumbwaystodie

dumb-ways-to-die

3/ À plouf plouf sur la carte tu joueras

Quand rien sur la carte ne te semble familier, la bonne vieille technique du hasard marche bien. Si ça échoue, l’erreur se solde à 2€ le plat. Et si ça réussit, tu tomberas peut être sur cette potée d’aubergines au piment qui est omunumumum 🙂

IMG_1452 

Ça marche aussi pour la cuisine de rue, avec la variante “à ton avis c’est fourré à quoi ?”

 

À la cacahuète 🙂


4/ Ton bidon tu ne perdras point

Tu partais en Asie tout guilleret, en te racontant haut et fort que “non mais je vais manger sainement et en plus je vais trop faire du sport quand je vais revenir je vais être trop bonnasse quoi“.

thanksgiving-6
Sassy Brad

C’est mignon. 

Alors oui, effectivement, on mange du riz et des légumes bouillis toute la journée et on sue 4 litres d’eau par jour.

MAIS je vous rappelle que la boisson nationale est la bière, qu’elle coûte 1€ la pinte et que le Nutella ne nous pas attendu pour se faire une place de choix dans l’univers de la street food.

IMG_1706
Coucou toi

Mais tu vas bronzer. C’est joli, la cellulite bronzée. 

 

5/ Tes faiblesses tu assumeras

Après 2 mois de riz frit et de pâtes au morning glory, il ne faut pas avoir honte de craquer pour un beau hamburger frites à 5€ (la ruine !).

Mais si tu craques, craques bien bon Dieu !

Et le petit toasteuh qui va avec

La maison vous présente son magret de canard sauce poivre à la mangue et aux pommes de terre sautées, avec son verre de martini blanc et son chocolat liégeois.

 

De la glace FRAAAANÇAISE

 

Vive la bonne bouffe et vive la France !

Que le khao niao soit avec toi !

tumblr_mt4xucteoK1sx2peuo1_500
L’embuscade du piment
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s