La Véritable Histoire du Crozet Diot

Hey Ho Hey Ho !

Bon, on ne peut pas dire que les Stark ne nous avaient pas prévenu.

Winter is HERE bitch !
Winter is HERE bitch !
Du coup, tant qu’à se faire congeler, autant immigrer vers une contrée plus prolifique en FROMAGE.

Le chef d’oeuvre raté

A partir de l’instant où une excursion extérieure est prévue, la question fatidique tombe : Qu’est ce qu’on va manger ?

Inspirée par une année complètement incertaine et pleine de promesses, j’étais portée par un projet fou. Faisons fi de la traditionnelle and soooo 2015 tartiflette et repoussons les limites du Gras en lançant en 2016 un nouveau chef d’oeuvre culinaire …

La TOURTIFLETTE

C’est une tourte à la tartiflette. Des patates fromages lardons entourés d’une pâte feuilletée.

BRILLANT je vous dis !

Malheureusement, mes élans créatifs ont été stoppés net par des réactions mitigées de mon entourage.

La TERREUR
La TERREUR
Ainsi que des considérations philosophiques et caloriques pleines de bon sens.

tumblr_mo55weTERc1ry5a5ao1_250

Je suis désolé Tourtiflette, le monde n’est pas prêt.

Mais croûte de Beaufort dans notre malheur, cela nous a permis de découvrir une recette qui je pense aura bientôt sa place entre la raclette et la tartif’ : le CROZET DIOT.

Dont je vais vous conter la recette de ce pas.

spn-cas-let-me-tell-you-my-story
C’est parti
Le Recette du Crozet Diot

Les victuailles

  • Aller au Spar le plus proche et mettre dans son caddie 8 diots (saucisses savoyardes), 2 boites de Crozet nature de 400 grammes, du beurre demi-sel (restons sérieux), 2 oignons, 1 litre de vin de blanc de cuisine et 1 petit pot de crème fraîche.
  • Regarder le prix des dits victuailles.
  • Se faire réveiller de son évanouissement par les coups de langues d’un gentil St Bernard.
  • Se promettre de “faire les courses avant de partir l’année prochaine, non mais c’est juste abusé les prix en stations quoi“.
  • Reproduire la même erreur tous les ans.
  • Aller au stand fromagerie et demander 250g de beaufort râpé et un morceau entier de 250g beaufort
  • Réaliser que 500g de fromage coûte pour le coup moins cher qu’une place de ciné
  • Revoir sérieusement ses priorités de vie.
  • Y aller avec des copains forts pour ne pas avoir à porter les courses dans la neige

Les diots

Ça mijote 🙂
  • Découper chaque diot en 3 et les faire revenir dans 10g de beurre.
  • 10g de beurre s’évapore VACHEMENT vite.
  • Rajouter 10g de beurre discrètement.
  • Pendant ce temps, couper les oignons.
  • Pleurer toutes les larmes de son corps.
  • Sortir le morceau de Beaufort et s’en couper un petit morceau pour s’en remettre.
  • Mélanger régulièrement les diots jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
  • C’est long.
  • Reprendre un bout de fromage et déléguer aux convives l’élaboration d’un petit kir pour vous donner du cœur à l’ouvrage.
  • Une fois les saucisses dorées, réserver dans une assiette en essayant de ne pas en mettre partout.
  • Mettre les oignons dans la casserole des saucisses et laisser revenir.
  • Il n’y a déjà plus de beurre. Rajouter du beurre.
  • Remuer en sirotant votre kir.
  • Glisser et faire tomber la moitié du kir dans les oignons.
  • Regarder si personne n’a rien vu.
  • Personne n’a rien vu. Alors tant qu’à faire rajouter du beurre.
  • Vos oignons sont prêts ! Remettre les diots dans la casserole avec les oignons, verser 1 litre de vin blanc, couvrir et laisser mijoter pendant une heure en remuant régulièrement.
  • Tester le vin de blanc dans un bol.
  • Recracher et comprendre pourquoi même au Spar de montagne il restait extrêmement abordable.
  • Couper le reste du beaufort en petits morceaux et servir pour l’apéro afin de patienter.

Les crozets

C’est l’amour de ta vie mais tu ne le sais pas encore
  • 35 minutes, 2 kirs et quelques remuages plus tard, préparer les crozets.
  • Faire bouillir une grande casserole d’eau salée.
  • Verser tous les crozets et attendre 15 minutes.
  • Egoutter et remettre dans la casserole.
  • En verser la moitié à côté.
  • Les remettre discrètement en vérifiant que personne n’a rien vu.
  • Personne n’a rien vu. Alors (cela devrait être un réflexe maintenant), rajouter du beurre.
  • Mettre TOUTE la crème fraîche et TOUT le fromage râpée (sinon on vous dira que ce n’est pas assez gras, la pire insulte possible pour une cuisinière aguerrie).

 

Servir avec un grand sourire, des amis impatients et une bonne bouteille de pif, histoire de s’en remettre un autre derrière la cravate.

Fuck the cold

Et voilà ! Vos crozets diots sont prêts !

Et n’oubliez pas, les calories ne comptent pas en altitude.

tumblr_inline_mwtqmbERtf1r2ow8b
A la semaine prochaine 🙂

 

 

Advertisements

2 thoughts on “La Véritable Histoire du Crozet Diot

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s