Relatif, mon cher Albert

Guten Morgen !

Ce mois-ci, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire !

“Oui, ils essayent de supprimer l’accent circon …”

tumblr_ne9fiqRhzU1skv8xpo1_500

Non.

Ce mois-ci, des chercheurs ont prouvé l’existence d’ondes gravitationnelles, prouvant ainsi la Théorie de la Relativité Générale d’Albert Einstein, nous permettant d’en déduire des informations capitales sur la création de notre univers.

Moi non plus.
Moi non plus.

Bien.

A partir de là, on peut observer deux sortes de personnes : celles qui s’en foutent (c’est mal) et celles qui savent que c’est important mais qui font semblant d’avoir compris (c’est pire.)

Faisant honteusement partie de la deuxième catégorie, je vous propose de simplifier tout ça une bonne fois pour toutes, afin de pouvoir démonter le discours approximo-scientifique de votre collègue relou à la machine à café.

Yeah on est contente !
Yeah on est content !

Elles sont belles les étoiles ? A force on ne les regarde même plus …

Il y a deux théories sur la création de l’Univers.

tumblr_nucsjgmrhQ1qgm5xfo1_500

D’un côté du ring, la théorie de Newton (mais si vous connaissez, celui qui s’est pris une pomme et qui en a déduit la gravité) comme quoi l’univers est fixe, qu’il ne bouge pas, qu’il a toujours existé, que toutes les petites planètes et les étoiles sont bien rangées et qu’il en sera toujours ainsi.

De l’autre, la théorie de la relativité d’Einstein, qui explique que non, l’univers a eu un commencement, qu’il aura peut-être une fin, et qu’en plus il est en expansion : les planètes s’éloignent les unes des autres : tout le monde se casse.

Et vite.
Et vite.

Pour Einstein, l’univers, c’est de la gelée, et non une surface dure et immuable. Du coup, quand il y a deux trous qui s’amusent à se fricoter de trop près, ils feraient un tel boucan que toute la gelée – l’espace temps – bougerait, par ondes : les fameuses ondes gravitationnelles.

Ils feraient, non. Ils font. C’est prouvé. Ayant trouvé les ondes, on a prouvé que notre univers est mouvant, pouvant être déformés par la matière. On fait donc un pas de plus dans la compréhension des trous noirs, des étoiles, de la création de l’univers.

Rien que ça.
Rien que ça.

Ok j’avoue, je suis pas solide solide sur le sujet (c’est en faisant ces recherches que je me suis rappelée pourquoi j’avais fait ES), mais comme nos scientifiques ont bien bossé qu’il faut fêter ça, je vous propose un dessert rempli de lumière noire et qui peuvent s’entrechoquer sans faire d’ondes sur le tapis : des Macarons Trous Noirs.

Oui, cette introduction a été bien pensée.

La ganache

IMG_1971
Dexter dans la cuisine
  • Faire fondre à feu très doux 2/3 tablette de chocolat noir dessert, 10cl de crème fleurette et 1/2 cuillère à café de concentré de café. Cela donnera une ganache TRÈS forte en chocolat, comme des Chocapics. Pour un goût plus mainstream, ne mettez qu’1/2 tablette.
  • Réservez en couvrant d’une feuille de papier alimentaire pour éviter que des petites poussières d’étoiles viennent se coller sur votre ganache.

Le biscuit

IMG_1972

  • Broyez 75g de poudre d’amande et 125g de sucre glace, afin que la poudre soit la plus fine possible. Cette étape est très importante, vous croyez que c’est en étant approximatif qu’on arrive à créer un univers convenable ? Non.
  • Montez 2 blancs en neige très fermement avec 2 cuillères à soupe de sucre en poudre. Très ferme les œufs, la consistance doit ressembler à de la chantilly.
Comme ça.
Comme ça.
  • Mélangez vos deux préparations tranquillement en veillant à ne pas trop malmener les blancs en neige. Un faux mouvement et vous risquez de briser l’équilibre des atomes, malheureux !
  • Utilisez une poche à douille. Si vous n’avez pas de poche à douille, ou que vous n’avez jamais entendu parler de cet accessoire étrange, procurez vous un sac de congélation. Si vous n’en n’avez pas besoin non plus, et bien servez-vous d’une cuillère à café. Ce sera plus moche mais tout aussi bon. Comme le cochon. La nature n’est pas parfaite.
  • Mettez votre préparation dans le sac de congélation (en calant le tout dans une grosse tasse on s’en fout moins partout) et percez un petit trou dans un coin. En pressant sur le haut, l’air va pousser la pâte qui va sortir délicatement par le trou. CQFD, physique élémentaire mon frère.

IMG_1974

  • Faites de jolis petits ronds de la même taille sur une feuille de papier sulfurisé. Laissez-les se détendre 20 mn à l’air libre et ensuite balancez tout ça au four 15mn à 160°.

Le montage

  • Vous allez obtenir ça.

IMG_1981

  • Goûtez-en un (discrètement). Ça craque, ça à l’air trop cuit, c’est normal. En refroidissant, ils vont s’assouplir et devenir tout tendre, comme une étoile qui pète un bon coup avant de se refroidir lentement vers sa mort.
  • Tartinez un biscuit de ganache, refermez avec un autre, et ainsi de suite. N’oubliez pas de les mettre au frigo (au moins 2 heures avant de servir) pour que le biscuit se détende et que le ganache durcisse.

IMG_1983

Et voilà, vos Macarons Trous Noirs sont finis ! Vous pouvez maintenant les dégustez entre amis dans un univers en expansion créé par la collision entre deux trous noirs.

ET CA C’EST BEAU 🙂

bbts

A la semaine prochaine ❤

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s