La Propale du Lunch

Greetings and thank you for coming to this PPT préz,

Comme vous l’avez pu remarqué avec ce titre so insighful :

J’AI TROUVE UN TRAVAIL.


Et un vrai travail, avec des ordinateurs, des tableaux excel, un badge porte-clef et une machine à café. Et reprendre le travail après 6 mois de vagabondage / vacances à la neige / sable dans la couette et après midi loose devant W9 (Lie To Me, je ne t’oublierai jamais) n’est pas forcément une chose aisée.

Ok super va bossez maintenant

Mais pas à cause d’un retour à un réveil matinal ou un emploi du temps normé. Pas non plus à cause du stress de ne pas savoir appréhender les tâches basiques de mes nouvelles missions et de passer pour une bonne grosse bille.

Non, cette angoisse, la véritable, nous la connaissons tous. C’est l’épée de Damoclès qui te hante dès que tu franchis le seuil de ton nouveau espace de jeu, c’est une peur ancrée qui prend ses sources dans les tréfonds de ton enfance.

Et si je me retrouve toute seule à la cantine ?


Tu arrives toute guillerette le matin, et essayes joyeusement de décrypter tes mails qui tombent comme un giboulée, quand soudain l’heure fatidique tombe. 11h58. “Il se lève, il part déj’?” “Essayons d’établir une contact visuel pour qu’il sente mon désir affamé de sociabilisation …” “Mais il est déjà 13 heures me dites pas qu’ils JEUNENT ?”

Mais OUI alors on y VAAA

Parce que personne ne veut être la petite grosse en bout de table à la cantine, celle à qui on oublie toujours de passer la corbeille à pain.

Feedbacks sur les Insights de N-1

A ma décharge, j’ai été professionnellement assez mal éduquée au concept du déjeuner d’entreprise.

Pendant 3 ans, j’ai vécu dans un lieu surréaliste où les déjeuners étaient le pivot de notre journée et prenait le contrôle total de notre emploi du temps.

11h30, l’heure où l’attention se relâche, on commence à voir les têtes se relever des ordinateurs, comme des petits suricates sentant le vent, qui se s’observent, qui se scrutent. S’en suit un ballet muet réglé comme une horloge. Signe de tête vers le haut “T’as faim ?”. Hochement vigoureux de la tête “mais grave j’ai trop la dalle”. Mouvement de main vers la bouche “on mange quoi ?”. Haussement d’épaule et petite moue “je sais pas comme tu veux”.


Et à partir de là, les débats commencent. Profonds, vigoureux, argumentés, les suricates ne laissent rien au hasard : “moi j’ai mangé carbo déjà hier soir”, “une salade, non mais t’es sérieux ?”, “ah non pas MacDo j’ai pu de thunes” “je sais, et si on se faisait un COUSCOUS ?“.

 


Une fois le débat clôt, c’est tout une organisation qui s’emballe. La moitié de l’équipe part chercher les victuailles, l’autre prépare la cuisine. Eau qui bout, couteaux aiguisés, les courses arrivées, chaque membre va de son chef à son poste, aussi élémentaire qu’indispensable.

Et c’est après d’autres conversations animées “non mais si on met une tomate ça fait des légumes” et que celui qui n’avait rien prévu mais qui-a-senti-que-ça-à-l’air-bon-alors-je-peux-m’incruster-mais-oui-t’inquiète-on-a-fait-beaucoup-trop-Machin-sait-pas-doser-les-pâtes-mais-bien-sur-que-non-je-me-fais-la-moitié-du-plat-direct-ok-on-parie-qu’il-en-reste met la table, que la communauté s’assoit autour d’une marmite fumante, tendant son assiette comme à l’école, et croque dans la première bouchée de ce repas familial au délicieux fumet de Madeleine de Proust.

Ensuite j’ai travaillé dans une boîte de garçons, et du coup on allait au Burger King.

Je ne trompe personne c’était formidable

Mais ces époques sont révolues : new house, new king, new rules.

C’est pourquoi je vous briefe quelques insights pour un set-up d’efficaces next steps pour un Lunch successful !

Le SWOT gourmand

Strenghts

Capitalisez sur vos principaux atouts. Si vous avez peur que vos nouveaux collègues prennent vos avalanches de macarons pour une tentative lourde d’amitié forcée (toujours la même petite grosse de la cantine qui donnait des bonbons pour qu’on l’aime. Cette métaphore me rend triste), laissez nonchalamment une boite de vos douceurs sur votre bureau, et laissez le petit creux de 15h30 faire le reste.

Mouhaha.

Une fois qu’ils seront habitués, ne vous privez pas, pâtissez away, assouvez votre passion, et même si ça fait plaisir de faire plaisir, votre motivation profonde est que le poids moyen de l’entreprise soit plutôt sur une trend ascendante pour ne pas être la vache (à lait) de votre matrice BCG.

Weaknesses

Egalement, on attend le moment opportun pour l’appareil à raclette portative. Tu ne connais pas ces gens, tu ne sais pas ce qu’ils ont vécu, ce dont ils sont capables. Un peu de contrôle. 

Non, il ne faut pas tout oser

Opportunities

Nouveau décor, nouvelle ambiance, nouvelles recettes. La cohabitation avec de nouveaux membres de votre espèce va vous faire découvrir des alliances que vous n’aviez jamais considérées (vinaigre pâtes ? on part là dessus ?) de nouveaux spots trop in 2016 truc de ouf tsé. Et surtout, le sujet préféré numéro 1 des Français : tu manges quoi ?

Raconte moi tout

Threats

La pauvreté. Les kilos du chinois. L’intoxication du japonais.

Sum Up du SWOT en Business Practice

Nous pouvons donc en déduire des insights business extrêmement smart avec ce KPI basé sur une étude up to date de la data, pour une target ambitious en FY16. Dude.

Qualified Lunch Completed = ((Goût + Calage) / Montant X du ticket resto) x ((Compagnie + % d’ensoleillement sur la terrasse) / n+1 avant le weekend))


Et pour illustrer, quoi de mieux qu’un Business Case ? Au curry.

Le Business Curry

Faites revenir dans une sauteuse des crevettes avec quelques gousses d’ail pour un maximum de consumer excitement.

Rajouter 50cl de coco, un bouquet de coriandre, 2 oignons émincés, 3 carottes en rondelles, 2 tomates émincées, 1 morceau de gingembre moulu, du curry bien sûr et 50cl d’eau et laisser mijoter pendant 1 heure et demi, le temps qu’on compile les deux data.


Top off avec du riz complet, set-up les deux KPIs dans un tupp’ et enjoy with friends.


Et on n’oublie pas de time sheeter sa recette plan !

tumblr_noiph7Uawv1uvdl2wo2_r1_400

Bien cordialement, next week 🙂

Advertisements

2 thoughts on “La Propale du Lunch

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s