Zer Gut Zer Gut

Guten Morgen !

Ici, c’est l’Autriche.

Coucou
Notre décision commune de passer l’été chez Mozart, bien qu’inattendue, a été motivée par des arguments bien précis.

  • 10% pour les paysages ci-dessus
  • 25% pour pouvoir se la pêter avec des vacances tellement pas mainstream, quoi
  • 30% pour pouvoir se ressourcer au contact de la nature en balançant des bocs de bières sur les insectes environnants. 
  • 35% pour avoir une excuse météorologique pour manger BEAUCOUP de fromage sur patates en été.

Et effectivement, question fromage et cuisine du terroir, nous sommes zer zer loin d’être déçus !

Une fois n’est donc pas coutume, on va réellement parler bouffe, aujourd’hui. Chic !

Je vous propose de nous suivre pour une journée à thème culinairement passionnante intitulée “Une journée avec Gudrün, la vache autrichienne.”

Vache devant l’immensité du monde – 2016
  • 8h – L’heure du Frühstück

Il est 8 heures, et Gudrün se réveille au doux son de la montagne. Règle primordiale d’un bon petit déjeuner autrichien : ne pas lésiner sur la vue.

On est pas zer gut, là ?
  • 10h – Le Brotchen surprise

Cela fait 2h que Gudrün n’a pas mangé, et elle est tristesse. Il est l’heure pour son Brotchen, un petit sandwich à s’envoyer à toute heure de la journée.



Et comme elle a été très sage
et qu’elle s’apprête à faire une grande balade de santé avec ses copines, elle a bien mérité en plus un BUTTER BRETZEL, c’est un BRETZEL avec du BEURRE dedans. 

#butterisbetter
  • 12h – Zalat bitte !

Gudrün vient de se taper une cascade à gravir, et c’était fatiguant. Consciente de sa piètre condition physique, elle décide de calmer son appétit et de s’arrêter dans la zone indus pour grignoter un plat bikini friendly.

Bonjour, vous auriez de la wurst sans gluten ?

Guten Morgen, Zalat bitte ?

“JA, JA, WURST ZALAT !”

Ja, alors excusez moi, mais on a apparemment pas la même définition de Zalat, je voyais quelque chose de plus léger vous voyez, style légumes du soleil, filet d’huile d’olive vierge, verstanden ?

“JA JA, KARTOFEL ZALAT !”

Mais Madame, la patate c’est pas un légume …

“JA JA KARTOFEL GEMUSE JA !”

Gudrün, par son intelligence avisée de chef de pâturage, compris que ce combat était perdu. Résignée, elle décida d’abandonner son âme et ses pis aux affres de la wurst autrichienne. 

Et c’est là que les vacances ont légèrement dérapées.

  • 12h30 – L’abandon

Du coup, foutu pour foutu, autant plonger à cornes perdues dans les spécialités goutues de l’Empire. A commencer par l’Eierschwammerln, merveille de la montagne.

Halo liebe !
 Cette petite liebe est une alliance magique de champignons de saison, ici des girolles du champs du Gudrün, avec moult crème, et d’un Knödel, sorte d’énorme boulette de pain : Zer Gut Zer Gut !

Et pour être sur qu’aucune larme de crème ne soit gâchée, il est de coutume pour Gudrün de faire tremper son Knödel dans sa soupe. Sacré Gudrün.

  • 16h30 – C’est l’heure du goûter


Avec les températures caniculaires des alpages, il est important de bien rester hydraté, avec une petite mass. 

Il paraît qu’un Espagnol a essayé de commander un demi Monaco ici en 1978. A ce jour, son corps n’a jamais été retrouvé. 


Et parce que cette petite coquine de Gudrün ne résiste pas aux petites douceurs, quoi de mieux pour finir ce 4ème repas qu’un Mozart Kugeln, littéralement “Boules de Mozart” – l’Autrichien est un être subtil – boule de chocolat farci à la pâte d’amande.

  • 17h30 pétante – L’Apéro !

Vite Ludwig, c’est l’heure de la bier
Bah alors, on attend pas Gudrün ? Heureusement que son troupeau a eu la présence d’esprit de mettre quelques bouteilles au frais.
Tiens, il faut remplir le frigo

Et Gudrün s’attelle alors à son passe temps préféré de la journée. 

Ses parents lui ont bien expliqué quand elle était petite que le Frühstück était le repas le plus important de la journée, mais maintenant qu’elle est une vache majeure et vaccinée, elle sait que ce n’est que mensonge, et que nulle ne pourrait vivre une journée convenable sans l’indispensable APÉRO.

C’est ainsi qu’elle prépare avec entrain les membres refroidis et le précieux lait de sa propre famille 🙂


Mais comme c’est les vacances, et que pas de violence, ces quelques fleurs parsemées sur le fruit de ces pis apporteront une grande douceur.


Et bien sûr, pas d’apéritif d’étable réussi sans l’emblème, l’égérie, la FIERTÉ nationale : la Wurst (tadada). 

Dédé ?

Ici dans sa version épurée : la Bratwurst, ou “saucisse très bonne” d’après ses amis germanophones fatigués de traduire.

20h – Le Zupper

    Avec toutes ces émotions, Gudrün en aurait presque oublié de dîner ! Repue de son apéritif réussi, un léger Zupper, comme il est de coutume, est de rigueur. 
    Sauf que Gudrün n’est pas une vache de rigueur. Car voyez vous, Gudrün a un RÊVE.

    D’un voyage scolaire en France chez sa cousine Marguerite, elle ramena une recette qui changea sa vie : la TARTIFLETTE.

    Depuis, Gudrün n’a de cesse de vouloir convertir des fidèles au culte de la flette. Elle a déjà subit l’échec de la Tourtiflette à cause d’une censure enhontée, cette fois elle ne reculera pas !

    Mesdames, messieurs, c’est avec un immense plaisir et une émotion certaine que Gudrün vous présente la dernière née du Flette Club : la grande, la majestueuse …

    SPÄTZLIFLETTE 


    Composée de Spätzle, remix de pâtes et gnocchis, relevé avec du fromage d’alpage, de la crème fraîche, des oignons, du porc séché et un brin de marjolaine, la Spätzliflette ravira petits et grands. 

    Hier, la France, aujourd’hui l’Autriche, demain le MONDE MINUS ! 

    Longue vie à la Spätzliflette, Longue vie au Flette Club !

    Gudrün s’est également lancé dans la confection ambitieuse d’un Apfelstrudel, mais des problèmes de cuisson (tiens, ça croque) l’empêche de qualifier cette expérience de succès. Par contre, ça fait de belles photos. Comme quoi, petit veau, il ne faut jamais se fier à l’Internet.

    On en mangerait, mais non
    Enhardie par tant de bonheur, Gudrün décide de finir tranquillement cette soirée avec un jeu bon enfant et un petit verre de Schnaps.

    Work Hard Party Hard

    C’est tout ce dont Gudrün se rappellera. Elle sera réveillée aux aurores par un fermier rouquin s’activant avec sa fourche et sa culotte de peau, faisant frénétiquement une liste de courses, car “il faut absolument qu’on aille refaire le plein

    Le bilan de Gudrün

    Gudrün rejoint l’étable, meuglant de plaisir d’une klein journée rondement menée.

    Car l’Autriche c’est beau

    L’Autriche c’est gras

    L’Autriche c’est Zer Gut Zer Gut

    Bref, l’Autriche ça rend heureux !


    Auf Wiedersehen et à la semaine prochaine ❤

    Advertisements

    3 thoughts on “Zer Gut Zer Gut

    Leave a Reply

    Fill in your details below or click an icon to log in:

    WordPress.com Logo

    You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

    Twitter picture

    You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

    Facebook photo

    You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

    Google+ photo

    You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

    Connecting to %s