C’est fini les vacances maintenant !

Yo,

C’est la rentrée.

Yeah.
Yeah.

Fini, la bonne odeur du barbecue qui te titille nos narines dès midi. Fini, le doux bruit des glaçons dans le rosé dès 11 heures et demi. Fini, la tartiflette autrichienne qui hume le fromage dès le petit déj’ (oui bon bah c’est les vacances hein). Le retour au charbon ma p’tite dame.

Alors, plein d’entrain devant la labeur à accomplir, on s’élance dans notre routine de rentrée café-mails-triés-t’es-bronzééééééée-déjeuner. 

C’est donc mécaniquement qu’on part à la recherche de nourriture, le cœur égayé devant la multitude de choix que la capitale nous offre : plat du jour, salade, burger, bagel, sushis, finalement le barbecue ne nous manque pas tant que ça, c’est vrai qu’on a vraiment abusé de la barbak, et si je prenais des légumes tiens, allez cette année je la sens bien, c’est la rentrée, c’est décidé je me met au sport, je vais au musée je mange équilib …

giphy (1)

Ah oui. On est le 16 août.

Et tout.

Est.

Fermé.

giphy (2)

Tout d’abord, je trouve ça scandaleux que d’autres gens se permettent d’être en vacances quand je ne le suis pas. J’attend de mes commerçants qu’ils soient disponibles à ma demande et que la populace reste prostrée chez elle en évitant le métro et les espaces verts durant tout l’été.

Ensuite, excusez-moi-mais-petite-question-bête : COMMENT SUIS-JE CENSÉ ME NOURRIR ? Parce qu’hasard d’emploi du temps, l’option je-ramène-mon-tupperware n’est pas possible cette semaine.

giphy (5)
Nourris mwouah !

J’imagine que toi aussi, petit travailleur estival, est en train de crever la dalle devant les grilles closes du Pomme de pain.

J’aimerai te livrer les “7 astuces pour bien manger quand tout est fermé” #la6emevavousétonner, saud que cette semaine a été un échec culinaire. Récit (triste).

Jour 1 – Celui qu’on retient (pardon)

giphy (6)

Jour du drame. Descendant gaiement vers ma salade-pâte-pizza cantine préférée, je découvre les portes fermées. FERMÉES. Et on parle d’un endroit que je fréquente tellement souvent que la patronne m’a quand même demandé mes dates de vacances, pour anticiper.

Embrumée dans un nuage de déni, je erre comme une âme en peine et entre dans la première boulangerie bobo venu, et là je commets L’erreur. Je ne sais pas ce qui m’a pris, le contre coup du choc, surement, la perte de mes repères qui me poussent loin, trop loin de ma zone de confort, me faisant oublier toute mon expérience déjeuner durement acquise. Et je commande du QUINOA. En salade. Avec des tomates. Merci.

Et là, surprise surprise : le salade de quinoa industrielle sans sauce, c’est dégueulasse. 

giphy (7)

Jour 2 – Celui où on en veut (je suis lancé)

Ayant appris de mon échec d’hier, je décide mettre en place une nouvelle stratégie et de retourner vers des basiques réconfortants : les ❤ Pâtes ❤.

Ma cantine n’ayant TOUJOURS pas ré-ouverte #scandale, je change de crèmerie et part explorer les endroits délicieux onéreux du IX arrondissement. D’ailleurs, vous saviez qu’un quart de courgettes grillée coûte 2,30€ dans un bar à pâtes ?

Provincial people be like :
Provincial people be like :

Et puis pourquoi le “bar à la salade” ? Pourquoi pas le”resto à salade”, le”traiteur à salade” ? S’il existait une formule salade-roquette-mojito effectivement ça aurait du sens, et on se verrait plus souvent. Du coup, n’ayant que mon PEL sur moi, j’ai mangé l’équivalent nutritif d’un petit pot pour bébé et cela m’a coûté 10,90€. Et j’ai FAIM.

Jour 3 – Celui du chinois (pardon bis)

Aujourd’hui, on part sur quelque chose de plus économique. Et comme … tout, en fait, le moins cher, c’est chinois. Donc sushis (oui parce qu’à Paris, le sushi grand public est chinois).

Après 3 tentatives ratées (mais où sooooooooont les geeeeeeens) nous finissons par enfin trouver quelqu’un prêt à nous arroser de makis.

Et finalement, les chaînes de sushis (celles en France, tu te calmes food nazi), c’est comme le MacDo. C’est toujours meilleur dans ton souvenir, mais ce n’est jamais vraiment une mauvaise surprise.

Je me demande comment réagirait un japonais s’il allait manger des sushis à Paris. Peut être comme moi quand j’ai goûté du vin chinois (ne faites jamais cette erreur).

giphy (9)
Le vin “Grande Muraille” mesdames messieurs

Jour 4 – Celui de la graç(ss)e (#gslp)

Vendredi. Dernier jour de cette semaine solitaire avant la (vraie) rentrée des (vrais) gens partis en vacances. Dès lundi, ils vont revenir. Les sushis, bagels, salade et cantine à pâtes ❤. Dès lundi, la populace va revenir se masser dans le métro, avec l’espoir d’une nouvelle année pleine de promesses.

Alors, pour faire un dernier adieu à ce très bel été 2016, je décide prendre une mesure exceptionnelle, un déjeuner à dégainer uniquement en cas de situation extrême. Nous sommes dans une situation extrême. 

Ceci n'est pas un exercice !
Ceci n’est pas un exercice !

Il s’agit (accroche toi) d’un burger de la taille de ma tête (oui comme ce petit) avec des aiguillettes de poulet pané, de l’emmental fondu, des tomates séchées, de la salade, de la sauce cocktail et des patates sautées DANS ton burger. Avec un sorbet. Abricot. Maison.

giphy (11)

Par effet de conséquence, je vais faire une petite sieste de quelques heures maintenant.

giphy (12)

Bon week-end et à la semaine prochaine ❤

 

Advertisements

One thought on “C’est fini les vacances maintenant !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s