Tatiiiiiin !

Bonjour, 

Viens près du feu mon enfant

Aujourd’hui, je teste une nouvelle méthode, un nouveau concept : le post en live ! 

Oooooh !

Parce que c’est important d’innover et de sortir de sa zone de confort. Et aussi, évidemment, parce que je m’y prends encore une fois à la dernière minute. 

Mais quel programme ce soir les amis ! Nous prenons de nouveau les routes de France pour nous enfoncer cette fois au plus profond de la campagne mâconnaise pour un week-end champêtre, aviné et chassé. 

Bienvenue !

Arrêtez de me nourrir s’il vous plaît madame

A peine le pied posé sur les terres bourguignonnes, il nous faut nous imprégner de ce que cette région a de meilleur. 

Alors non, mais l’idée est là

C’est donc avec une dalle monstrueuse que nous nous dirigeons au resto, avec un projet en tête. Et le resto l’a vite compris. Car l’avantage de ce genre de taverne, est que les plats que tu commandes viennent généralement avec tous leurs potes. 

J’ai ramené un velouté de champignons, ça dérange pas ?
Un coup d’œil au menu saura me convaincre du thème du déjeuner : chasseur

Terrine de sanglier

Civé de sanglier et gratin dauphinois

Oui, je ne plaisante jamais en vacances. Sachez qu’un petit chutney d’oignons se marie parfaitement avec le faisan. Ça s’élève sur un balcon, le faisan ?

La Tarte Tatiiiiiiiin

Tatiiiiiiiiiiiin
Mais toute cette série d’amuse-bouches n’est qu’un préambule à la véritable raison de ce nouvel article. Nous avons tous, chacun, notre plat d’excellence, notre recette fétiche, notre met unique. 

Et aujourd’hui, je vous présente celui de Stéphanie, ce petit être de lumière qui parmi toutes ses qualités excelle dans l’art d’élaborer la parfaite Tarte à suspense : Tatiiiiiiin !

  • Éplucher 248 kilos de pommes du jardin
  • Sortir en ciré sous la pluie et aller chercher des pommes additionnelles dans la remise

  • Découper vos pommes en gros morceaux et faites revenir dans du sucre et du beurre. BEAUCOUP de beurre. 

  • Une fois les pommes bien caramélisées, disposez les dans un plat et recouvrez les d’un caramel (du beurre du sucre, et on attend)

  • Recouvrez les d’une pâte brisée et bordez bien les bords pour optimiser le retournage. 
  • Et n’oubliez pas le trou au milieu #wink
  • Passez au four à 180 degrés. Et … TATIN ! N’oubliez pas de sortir cette blague tout au long de la dégustation


Bon goûter, bon plaid, bon dimanche, et à la semaine prochaine ❤

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s